Actualités
RH
06/11/2013

RH Entreprises : Pourquoi les bons employés quittent-il une entreprise ?

C’est toujours un mauvais moment à vivre dans une entreprise quand un employé de valeur s’en va. Immédiatement la productivité baisse, tout comme le moral. Ensuite, les collègues se retrouvent avec un surcroît de travail pour compenser le départ.

De plus, le recrutement d’un nouveau collaborateur prend du temps et est très couteux.

Comment éviter cette situation ?

Tout débute avec le mode de gestion des ressources humaines à la fois par les managers opérationnels, les RH et par la direction générale.

La solution logique serait de mettre en œuvre un climat dans les entreprises permettant aux collaborateurs d’être heureux.

Rien de plus facile, surtout en période de difficultés économiques.

Avant de se lancer dans un plan visant à améliorer la stabilité des effectifs, il convient de se demander pourquoi les salariés souhaitent quitter l’entreprise.

Le premier pas vers la solution démarre avec la prise de conscience d’une nécessaire remise en question.

Une des clés est le fait de réellement écouter ce que disent les collaborateurs :

  • Se sentent-ils faire partie de l’équipe / de l’entreprise
  • Ont-ils l’impression que leurs suggestions ou leurs souhaits sont écoutés puis entendus ?
  • Se sentent-ils valorisés ?

Exemple de projet d’études : la DRH de cette société a souhaité comprendre pourquoi les collaborateurs ont démissionnés. Elle a travaillé avec son équipe et des responsables sur la rédaction d’un questionnaire visant les personnes parties de la société les 2 dernières années. L’analyse des résultats a permis de définir et mettre en œuvre des plans d’action.

Même si cela peut sembler de moindre importance, le simple fait d’écouter les demandes des salariés et d’essayer de les réaliser ou du moins d’expliquer pourquoi cela n’est pas possible, peut permettre de garder les bons éléments.

Avoir des objectifs clairs est une nécessité. Les salariés ont besoin de pouvoir se projeter pour mener à bien leurs missions. Il est crucial de communiquer sur les objectifs de l’entreprise, des différents services et sur ceux du collaborateur. C’est un des moyens pour donner ou redonner du sens à leur travail.

Donner du sens au travail, se fait également sur 2 autres plans : communiquer sur les réussites collectives mais également sur les contributions individuelles. La reconnaissance de tous et de chacun aux projets de l’entreprise favorise le développement d’un sentiment d’appartenance.

La culture d’entreprise est un véritable outil fédérateur. Plus elle est forte, plus les collaborateurs peuvent s’identifier comme étant un membre actif de l’organisation.

Faire évoluer les compétences / savoir-faire / savoir-être / expertises des employés est une nécessité. Cela débute par une évaluation objective des compétences du collaborateur, puis par la mise en œuvre d’un plan de développement du potentiel (formation, missions, projets, prise de responsabilités, mobilité).

La possibilité d’évoluer au sein de l’entreprise permet de conserver les potentiels importants et de favoriser l’essor de la société en s’attachant des salariés motivés et engagés vers l’atteinte des objectifs et la réussite. Votre salarié dispose d’un savoir spécifique : la connaissance des rouages de l’entreprise, de ses interlocuteurs, de ses solutions, etc.

Il est donc nécessaire de communiquer sur les opportunités ouvertes dans l’entreprise et de les gérer objectivement.

Un accompagnement adapté (parrain, tuteur, mentor, coach) permettra d’assurer la réussite d’une évolution ou d’une promotion.

La plupart des gens ne veulent pas aller au travail en faisant toujours la même chose jour après jour. Les salariés veulent pouvoir évoluer, apprendre, rester employable, surtout dans le domaine IT.

Ils se sentiront valorisés et heureux de voir que leur entreprise croit en eux.

Lorsque les budgets informatiques sont particulièrement serrés, le fait de former des collaborateurs peut permettre d’accroitre leurs compétences et ainsi d’obtenir des solutions visant à l’accroissement de la productivité.

L’entreprise peut dégager du temps pour que les collaborateurs puissent se former et ensuite mettre en œuvre des plate-formes de tests / pré-production afin de valider de nouveaux choix ou de nouvelles solutions. La créativité est généralement accrue à l’issue des périodes de formation. L’entreprise peut y gagner et les salariés y trouvent le contentement dû aux nouveaux projets.

Un collaborateur qui craint pour son employabilité aura tendance à quitter l’entreprise pour une autre qui s’engagera à le faire progresser.

Le développement de ruptures technologiques (Cloud, Big Data, BYOD, IoT, M-Commerce) peuvent être l’occasion de faire progresser durablement les collaborateurs IT.

Mixer des missions récurrentes avec des responsabilités (même légères) de projets permet aux salariés de maintenir leur motivation et de ne pas tomber dans une routine, pouvant à terme toucher leur moral.

Une attention toute particulière doit être portée au partage vie professionnelle / vie privée.

Une entreprise qui favorise les solutions d’aménagement d’horaires ou la possibilité de travailler de chez soi, s’y retrouvera à terme sur l’engagement de ses salariés à bien faire leur travail et à rester dans la société.

Bien évidemment des éléments de confort peuvent venir renforcer la politique de RH afin de faciliter la vie des salariés, tel qu’un service de conciergerie.

Conclusion : Naturellement les salariés ne souhaitent pas être simplement considérés comme des ressources jetables, mais attendent de leur entreprise qu’elle croit en eux et les aide à passer des caps professionnels. Le maintien de la motivation et de l’engagement nécessite des investissements en :

  • Attention du management (écoute active / Reconnaissance)
  • Communication (corporate / service / équipe / individualisée)
  • Formation / Certification
  • Salaire / Prime

Le salaire est important, mais arrive après le projet professionnel. Sans projet, les salariés quittent leur entreprise, même si leur salaire est correct au regard du marché.

 

News associées :