Actualités
Mauvais
24/03/2014

Recrutement Cadres : Série sur les erreurs des candidats en entretien d’embauche – N°2 Le look

Avec le retard, la « mauvaise » présentation apparait comme un des critères les plus importants dans le cadre d’une évaluation de candidats.

Le style vestimentaire parle pour vous et comme tout langage, il transmet des éléments qui peuvent se retourner contre vous.

Chaque recruteur prend en considération le look des candidats et aura tendance à retenir les candidatures des personnes en phase avec ses attentes.

Ainsi, les domaines de la mode, de la communication, des transports ou de la finance n’ont pas tous les mêmes codes. Cependant, lors des phases d’entretiens de recrutement, les usages sont simples.

Pour Les hommes :

- Costume, cravate, chaussures de ville, chaussettes assorties.

Pour les femmes :

- Tailleur jupe ou pantalon, chemisier, chaussures de ville, escarpin.

 

Plus le poste visé est élevé dans la hiérarchie, plus les règles concernant le look doivent être respectées. Il s’agit de démontrer son respect des règles et usages dans la sphère professionnelle, ainsi que celles appliquées dans l’entreprise. La notion de respect renvoie également à votre position par rapport aux autres collaborateurs et collègues.

Il est généralement admis qu’une personne qui soigne son apparence, aura tendance à se respecter et à respecter autrui.

Un candidat qui vient à un entretien avec un look atypique risque de ne pas être pris au sérieux et de voir sa candidature rejettée.

Nous ne faisons pas l’apologie d’un style unique où les candidats doivent tous se ressembler pour être sélectionnés et recrutés, mais les règles de vie en communauté professionnelle conditionnent les choix des décideurs. Il n’y a pas de jugement de valeurs associés à ces décisions.

Il est impératif d’évaluer les compétences d’une personne au-delà de sa présentation, mais l’univers professionnel pose des limites.

La plupart du temps ces règles sont admises. Il arrive tout de même parfois que certains cadres qui viennent en entretien pour des postes de managers les oublient ou les nient. Ainsi, pour un poste de Directeur Informatique, nous avons reçu des personnes se présentant en jeans ou en T-Shirt (exceptionnellement en débardeur).

La sobriété est de mise pendant les entretiens de recrutement. Les bijoux, grosses chaines, piercing, ..., doivent être discrets.

Un style atypique n’est pas synonyme de refus catégorique de recrutement ; si vous souhaitez vous parer différemment et affirmer votre style, interrogez les recruteurs et les opérationnels sur les usages et les limites admises dans l’entreprise.

Certaines entreprises disposent d’un « dress code » peu contraignant. Si c’est votre cas et que vous devez passer des entretiens sans que vos managers le sachent, prévenez les recruteurs que vous êtes habillé « confortablement ». Vous ne serez donc pas jugé sévèrement dès votre arrivée.

Cela peut sembler la base et inutile à souligner… Pourtant, de par notre expérience, il est nécessaire de rappeler qu'il est préférable de venir en entretien avec des vêtements propres et repassés. L’effet froissé d’une chemise, des tâches sur une cravate, un trou dans un pantalon donnent un sentiment de négligence et de manque de soin qui ne donnent pas une image saine.

Un pantalon trop court, une chemise avec un bout du col qui rebique, un T-Shirt Star Wars, montrent que vous n’accordez pas une grande importance à votre apparence. On peut être geek et ne pas en avoir l’air. Même si la valeur d’une personne ne se mesure pas à l’étendue de sa garde-robe, une entreprise aura tendance à confier des responsabilités de management ou d’expertise aux candidats qui diffuseront une image en phase avec leurs principes. 

La sobriété est également de mise en ce qui concerne les couleurs. Sans faire l’éloge de l’uniforme, des ensembles coordonnés dans des couleurs de gris ou de noir sont généralement appréciés par les recruteurs. Les cravates ou les chaussettes fantaisies peuvent rester dans les armoires.

Les tenues trop « suggestives » sont à proscrire, le recrutement se fait sur la base des compétences, pas sur un physique.

Paradoxalement, trop de style peut nuire. En effet, certains recruteurs pourront être plus vigilants face à une personne qui investit massivement sur son image. Ils chercheront à établir si le profil n’est pas narcissique ou s’il cache son incompétence sous des artifices visuels.

 

En synthèse :

- La première évaluation d’un recruteur se fait sur la « bonne ou la mauvaise » présentation : respecter les codes de présentation est un impératif.

- Vos vêtements parlent de vous et pour vous : maîtriser le langage qui est transmis par votre style vestimentaire vous permettra de valoriser votre image.

- Avoir son propre style ne signifie pas s’opposer aux règles établies.

- Il ne s’agit pas de se renier, mais d’apprendre ce que l’entreprise admet et de s’adapter.

- La sobriété est la règle.

- Une bonne présentation est la base ; passer à côté d’une opportunité à cause d’un style trop « confortable » ou « atypique » est dommage.

- Les entretiens de recrutement ne sont qu’une étape à franchir, en respecter les usages ne demandent que peu d’efforts et ne remet pas en cause ce que vous êtes.

- Avant un entretien, n’hésitez pas à demander quels sont les usages en matière de présentation ; en effet les entreprises digitales ou les spécialistes du web ne procèdent pas de la même manière que les banques ou les assurances.

 


 

A LIRE AUSSI

 
 
 
 
 
 
 

 

 

News associées :