Actualités
Bon cv
12/12/2013

Recrutement Cadres : Quand votre CV devient votre ennemi !

De nombreux candidats nous font part de leurs difficultés à être sélectionnés par les recruteurs et se sentent désemparés quant à leur recherche d’emploi. Après examen de leur situation, il apparait que leur CV est souvent la cause de leurs difficultés à susciter l’intérêt.

Régulièrement, ces cadres sont sollicités pour des postes en décalage avec leurs ambitions et ne trouvent que peu d’écoute de la part des recruteurs lorsqu’ils se positionnent sur des postes qui les intéressent.

Ces cadres ne savent souvent pas pourquoi leur CV ne convint pas et sous prétexte que chaque recruteur possède sa propre vision de ce qu’est un « bon » CV, ils s’abstiennent de faire évoluer leur précieux document.

Bien évidemment, tous les conseils prodigués ne sont pas pertinents, tout dépend de qui ils viennent.

Dans le secteur informatique, il existe essentiellement deux types de recruteurs / conseillers :

1.       Les SSII

2.       Les cabinets de recrutement

Les premières vantent la diversité des missions et les seconds mettent en avant les projets professionnels.

Les objectifs étant différents, les contenus rédactionnels le sont également.

Au sein des 13500 SSII présentes en France, on trouve un grand nombre de spécialistes du recrutement autoproclamés. Le plus souvent, il s’agit de commerciaux qui se positionnent en consultants ES Curriculum et qui pratiquent la refonte de parcours de manière industrielle. Ils vous adressent une matrice en vous précisant en outre que vous devez renvoyer votre CV au bon format. Ce qu’il devient ensuite : le meilleur comme le pire… Qui n’a pas vu des CV totalement refait et qui n’avaient plus rien à voir avec l’expérience du collaborateur ? Cette pratique rend ses lettres de noblesse au genre littéraire de la Science Fiction, dont la magie créatrice transforme un ingénieur débutant en expert, un développeur SQL en DBA, un administrateur système en architecte ...

Devenir ceinture noire de C# ou être transformé en Master Linux est possible en un minimum de temps grâce au génie créatif littéraire, en s’appuyant sur un appel d’offre afin que les compétences du candidat collent parfaitement aux besoins du client.

Même si toutes les SSII ne recourent pas à cet artifice, cette pratique répréhensible et détestée par les clients est toujours d’actualité.

Cette méthode, anxiogène et malhonnête, amène certains cadres à ne plus écouter les conseils des recruteurs, mêmes professionnels.

C’est dommage, car avec quelques ajustements certains CV deviennent enfin attractifs.

Voici deux exemples d’erreurs qui rendent une recherche d’emploi inopérante :

Laurent ne se voyait proposer que des postes d’ingénieur systèmes ou de support par des SSII. Il cherchait un poste chez un client final de chef de projet technique infrastructure.

Avec 5 ans d’expérience en gestion de projets d’infrastructure IT, Laurent pouvait prétendre sans difficulté à ce type de poste chez un client final. Pourtant, il avait oublié de mentionner les projets qu’il avait gérés. Au lieu de présenter un CV de chef de projet, Laurent diffusait un CV d’ingénieur systèmes.

Des modifications apportées à son CV mettant en avant ses réalisations en tant que chef de projets lui ont permis de trouver enfin un poste après 6 mois d’échec.

 

François, responsable sécurité dans un groupe d’intégration souhaitait intégrer un client final au poste de RSSI Groupe. Après avoir diffusé son CV par le biais de réponses à des annonces ciblées, il s’est aperçu que son taux de retour était de 0%. Seules des sociétés d’intégration et de conseils le sollicitaient pour des postes de direction de programme ou de pilotage de prestataires.

Après analyse de son CV, il ressortait que ses expériences étaient présentées de telle sorte que seul l’aspect pilotage apparaissait et que le domaine SSI n’était que très brièvement indiqué.

Son CV a été refondu pour mettre en avant ses réalisations autour de plusieurs projets de sécurité informatique, ainsi que la dimension projets internationaux.

Un mois plus tard il était recruté au poste qu’il visait : RSSI d’un groupe international de premier plan.

 

Il est donc dommage de rater des opportunités à cause d’un CV non pertinent et qui conduit à l’échec.

La règle veut qu’un CV doit être adapté à chaque contexte pour lequel vous postulez.

Si vous adressez votre CV de manière spontanée, votre document doit être le plus séduisant possible. Cela demande du temps et du travail, mais c’est un passage obligé pour parvenir à réussir sa recherche d’emploi. Sachez que c’est un document évolutif : vous pouvez y apporter des modifications, évolutions, ajouts, retraits, etc. Le principal étant que cela vous ressemble et corresponde à ce que vous voulez faire, à ce que vous savez faire.

Ne laissez pas votre CV se transformer en ennemi silencieux de votre projet professionnel.

 


A LIRE AUSSI

 
 
 
 
 
 
 

 

 

News associées :