Actualités
CV
17/10/2013

Recrutement Cadres : Les points clés d’un cv efficace !

 

La rédaction d’un cv est toujours un exercice délicat ; en moyenne un cadre fait évoluer son cv tous les 3 ans et à chaque fois les mêmes questions l’assaillent :

 

 

 

  • Mon cv est-il en phase avec ce que je suis et ce que recherchent les entreprises ?
  • Ai-je le bon format ?
  • Me met-il en valeur ?
  • En ai-je trop écrit ou pas assez ?
  • Dois-je utiliser un vocabulaire technique ?
  • Quel titre dois-je mettre ?
  • Faut il l’écrire sur une page ou plus ?
  • Ma photo est elle correcte ?
  • Dois-je indiquer mes stages, mes hobbies ?
  •  ...

 

C’est un vrai casse tête, car chaque recruteur y va de son conseil ou de sa critique. Mais malgré les avis souvent divergents il y a des éléments fondamentaux qu’il ne faut pas négliger. En voici les principaux :

 

1.       Mon cv est il élégant ?

Ce point est souvent mésestimé quand il n’est pas tout simplement ignoré et pourtant un cv doit séduire au premier coup d’œil. Un recruteur passera plus de temps à lire un cv visuellement attirant. Evitez les couleurs criardes, les effets de gras, les encadrés dans tous les sens.

Privilégiez la simplicité, n’utilisez que deux couleurs maximums. En ce qui concerne la photographie d’identité, elle n’est pas impérative. Vous pouvez donc faire l’impasse sur son intégration dans le cv.

Utilisez une police de caractères connue.

Un beau cv met le recruteur dans de meilleures dispositions vis-à-vis du candidat. Il va considérer qu’il y a eu un effort important de rédaction de fait et que la forme compte également. Le recruteur y verra une marque de respect pour l’entreprise et pour le candidat lui-même.

 

2.       Mon cv est lisible ?

Par souci de ne rien omettre, certaines personnes remplissent leur cv avec tout ce qu’il parait essentiel. Cela peut trahir une incapacité à faire une synthèse de parcours et à aller à l’essentiel. Evitez de tasser le contenu de votre cv sur une page avec une police de caractères de taille 8 ou 9. Si le cv n’est pas facile à lire, il passera souvent dans la pile des cvs inintéressants.

Un candidat doit se faire un allier du recruteur, en le rebutant la démarche sera contre-productive.

 

3.       Le fond !

Grand écart par excellence, le contenu doit être synthétique et complet à la fois. Les recruteurs ne demandent pas la rédaction de romans, mais bien d’éléments concrets et factuels mettant le candidat en situation. Tout ce qui est écrit sur un cv doit être vérifiable. Il convient d’aller à l’essentiel et de répartir les expériences entre des activités de missions ou de projets et les activités récurrentes. Le contenu d’une expérience doit débuter par les taches fondamentales accomplies et finir par les activités annexes. Lorsqu’un candidat répond à une annonce il peut adapter le contenu au descriptif de poste et ainsi mettre en avant ses expériences au regard des recherchées par l’entreprise.

Dans le cadre des activités de sourcing (recherche de cvs) les recruteurs utilisent des mots clés, il est donc important de bien sélectionner les ceux que l’on place dans un cv.

Un cv doit mettre en priorité l’accent sur les compétences acquises et mobilisables immédiatement. Il faut faciliter la lecture du recruteur en présentant les compétences fondamentales en avant dans le cv. La plupart des recruteurs ne feront pas l’effort d’extrapoler les compétences à partir des expériences.

Une synthèse des compétences permet également d’insister sur le type de projet professionnel visé par le candidat. Le recruteur pourra ainsi valider plus rapidement l’adéquation entre ce que peut offrir l’entreprise et ce que recherche le candidat.

 

4.       L’objectif professionnel !

A la lecture du cv un recruteur doit être capable de dire a priori ce que vous savez et souhaitez faire. Si le message diffusé n’est pas clair, des recruteurs solliciteront des candidats pour des postes qu’ils ne recherchent pas. Avant de rédiger le cv, il faut donc savoir ce que l’on vise comme poste, fonction, responsabilités, évolutions ...

 

5.       L’accessibilité !

N’hésitez pas à indiquer vos coordonnées, même si il est parfois pénible d’être contacté par un grand nombre de recruteurs et de se sentir sur-sollicité, c’est une situation plutôt enviable au regard du taux de chômage en France.

Ensuite, le secteur informatique souffre de cycles souvent brutaux en ce qui concerne les profils recherchés. Les « vedettes » technologiques ou métier ne le restent pas au-delà de quelques années et sont systématiquement remplacées par des profils plus en vogue.

Dans une période où tout le monde est connecté, paradoxalement le développement d’un réseau de connaissances / relations professionnelles reste souvent embryonnaire. Ceci est dommage, car ce moyen permet également d’accroitre les performances de recherche d’emploi.

Donc, il faut indiquer sur un cv un numéro de téléphone portable, une adresse mail, des liens vers des fiches viadeo ou linkedin, ainsi que des liens vers sites web personnels permettant de mettre en valeur ses réalisations.

 

En conclusion : l’efficacité du cv sera mesurée par le nombre d’appels et de mails pertinents reçus par un candidat, ainsi que par le nombre de rdvs physiques réalisés.

 

 


A LIRE AUSSI

 
 
 
 

 

News associées :