Actualités
Job
04/09/2014

Recrutement Cadres : Les 10 conseils pour optimiser sa recherche d’emploi

Le mois de septembre reste le plus important de l’année pour une recherche d’emploi. En effet, les entreprises ont une vision assez claire de l’ensemble de l’exercice fiscal et peuvent confirmer leur plan de recrutement pour la fin de l’année et le 1er semestre 2015.

Les entreprises qui recrutent en cette fin d’année vous donnent un aperçu intéressant des secteurs d’activité en phase d’investissement.

Dans le secteur informatique, il y a en moyenne 30.000 postes de cadres à pourvoir chaque année. Même si les années fastes sont loin derrière nous, le domaine IT/IS demeure créateur d’emplois.

Les plans sociaux et économiques ont accru le nombre de chômeurs de ce secteur. Selon les sources, il y aurait plus de 70.000 chômeurs appartenant à la catégorie informatique et télécom en France actuellement.

Il ressort donc de ce contexte que toute recherche d’emploi est délicate et longue. Les disparités entre profil restent toujours les mêmes. Si vous êtes ingénieur d’études Java ou C#, vous trouverez un emploi en quelques semaines. Par contre si vous êtes DSI, vous devrez faire face à un nombre réduit d’offres (par ailleurs souvent cachées) et des processus de validation complexes et longs. La durée pour trouver un poste intéressant pourra excéder les 10 mois.

Le marché français préfère recruter des personnes qui sont en poste plutôt que des personnes « disponibles » immédiatement.

Donc, si vous êtes en poste, prenez le temps de mener votre recherche avant d’accepter un PSE (Plan Social et Economique) ou une rupture conventionnelle. Car, une fois au chômage, le regard porté sur vous changera imperceptiblement pour devenir de plus en plus distant à mesure que vous y demeurez longtemps. Après un an de chômage, vous changez d’état et devenez pratiquement invisible pour bon nombre d’entreprises.

Savoir profiter de la période de septembre /octobre est donc primordial pour qui cherche un emploi.

Voici un rappel des actions à mener pour optimiser ses chances de parvenir à toucher enfin du doigt le sésame convoité : un job intéressant et bien payé !

 

1.       Définissez clairement le poste que vous recherchez

L’employabilité doit être un axe important de vos décisions. Il faut éviter l’éparpillement et se lancer dans des voies de recherches de postes différents. Mieux vaut concentrer ses efforts que les diluer. Si vous ne savez pas ce qu’attend le marché, prenez contact avec des spécialistes du secteur que vous visez. Evitez les généralistes !

 

2.       Analysez le marché

Il faut éviter de débarquer et de se retrouver sans élément pertinent pour négocier ses futures responsabilités, sa trajectoire dans l’entreprise et sa rémunération.

Vous devez pouvoir vous positionner par rapport au marché et identifier si vous êtes en décalage avec lui. Si oui, réfléchissez aux ajustements que vous devrez faire pour être à nouveau en phase avec les attentes des entreprises.

 

3.       Refaite votre CV

Un CV doit refléter ce que vous avez fait et ce que vous pouvez faire. Rédiger un CV prend du temps, mais cet investissement vous permettra de vous réapproprier vos expériences, dates, technologies, méthodes, management, métriques, …

Cet exercice est pertinent avant de passer des entretiens.

La plupart des recruteurs ont leur vision de ce que doit être un CV : ce n’est pas grave, demandez-leur leur avis et ne gardez que les conseils concrets.

 

4.       Référencez votre CV sur les jobboards

Mettez un CV générique sur les principaux sites d’emploi. Privilégiez les sites spécialisés et évitez l’essaimage. Il vaut mieux être présents sur 3 ou 4 sites majeurs et pouvoir filtrer les contacts. N’hésitez pas à préciser vos attentes sur votre CV afin de circonscrire au maximum les prises de contact aux recruteurs qui vous intéressent (Clients finaux, Editeurs, …, localisation en province, …)

 

5.       Mettez à jour vos profils digitaux

En France, Viadeo et Linkedin se partagent les deux premières places des réseaux sociaux professionnels. Un profil doit être à jour et en phase avec vos aspirations. Il est inutile de le surcharger. Il doit être animé, partant du principe que demain se prépare aujourd’hui, vous devez être visible et partager des informations. Toujours dans un but d’anticipation, vous devez prendre contact avec des membres susceptibles de vous aider ou de vous informer.

Profitez de cette mise à jour pour demander des recommandations à vos anciens managers ou collègues. Le big data dans le recrutement va devenir incontournable et tout ce que vous partagerez sur les réseaux sociaux sera intégré dans les résultats de recherche vous concernant et analysé par les recruteurs.

Faites attention à vos publications : les invectives, les prises de position excessives pourraient vous être reprochées. Votre image professionnelle se cultive au quotidien et cela durera pendant toute votre carrière.

 

6.       Préparez vos entretiens

Trop souvent les personnes qui recherchent un emploi investissent la majeure partie de leur temps et énergie dans la rédaction de leurs CVS. Le reliquat est consacré aux entretiens ; autant dire que la plupart du temps les présentations orales sont ajustées à la serpe pendant les interviews avec les RH. C’est le meilleur moyen de rater une opportunité. En période de crise, passer à côté d’un poste intéressant parce que l’on n’a pas voulu préparer sa présentation orale est juste idiot.

 

7.       Lancez la saison des déjeuners, dîners et autres RDV informels

Votre réseau professionnel doit être animé ; n’hésitez pas à solliciter vos anciens collègues et managers afin de parler de votre projet professionnel et de votre recherche de poste. S’ils n’ont pas d’opportunité pour vous immédiatement, cela peut changer dans quelques mois. Ils peuvent également vous conseiller et parler de vous à leurs propres contacts professionnels.

Evitez le syndrome du solliciteur qui a peur de déranger : près de 50% des recrutements sont réalisés par le biais de la cooptation.

Si vous passez par des cabinets de recrutement, prenez le temps de créer une relation de proximité avec les consultants que vous rencontrerez. S’ils n’ont pas de poste immédiatement, ils penseront à vous dès lors qu’ils vous auront apprécié.

Ici, votre démarche doit être celle d’un jardinier qui plante des graines, les arrose et met de l’engrais pour de nouvelles plantes s’élèvent dans un avenir proche.

 

8.       Soyez organisé

Etablissez un processus de suivi de votre démarche de recherche de poste afin d’ajuster vos actions en temps réel. Un tableau Excel suffit pour y noter le nombre de RDV obtenus et le comparer au nombre de CVS adressés. Le nombre de contacts / propositions reçues doit être comparé au nombre de rdvs, …

 

9.       Soyez patient

Rien de pire qu’un candidat qui s’énerve et lâche sa frustration au mauvais moment. Un processus de recherche d’emploi est long : il faut prendre son mal en patience et demeurer ouvert. Escomptez 9 mois en moyenne pour trouver un emploi dès lors que vous avez le niveau de diplôme et les compétences attendus.

Chercher un travail est un job à plein temps, c’est une course de fond, sachez gérer votre énergie dans la durée.

 

10.   Ne restez pas seul (e)

Dès lors que votre recherche s’éternise, votre état d’esprit va changer et la déprime peut vous toucher. N’hésitez pas à solliciter des personnes du monde RH, ils pourront vous guider et répondre à vos interrogations. Il suffit parfois de quelques réglages pour débloquer une situation d’échec.

A vous de jouer !


 

News associées :