Actualités
Chercher un job
14/09/2015

Recrutement Cadres : C’est la rentrée, faites la chasse aux opportunités !

Ca y est : les vacances se conjuguent au passé, la rentrée de septembre 2015 est là et vous vous demandez comment profiter de cette période pour trouver un nouveau job ?

Voici quelques conseils pour (re)lancer votre quête de la bonne opportunité.

Le contexte économique de ce mois de septembre 2015, s’il n’est pas merveilleux, n’en est pas moins intéressant au regard des projets d’investissements qui frémissent et fleurissent dans les entreprises.

Le secteur informatique foisonne de nouveaux projets liés aux besoins des entreprises en termes de solutions big data, mobiles, CRM, d’objets connectés (IoT), de sécurité ...

 

1.       Faites de la veille & évaluer votre positionnement

Mettez vos connaissances à jour sur les sujets « tendances » et les besoins des entreprises. Cette démarche vous permettra d’évaluer la distance qui sépare votre champ de compétences des attentes des entreprises.

Votre positionnement doit être clair car si vos compétences ne sont plus en phase avec le marché, votre démarche de recherche d’emploi va s’avérer plus difficile, surtout dans le secteur informatique.

L’obsolescence des compétences n’est pas à prendre à la légère ; une entreprise privilégie systématiquement celui ou celle qui a déjà une pratique effective d’un outil ou d’une méthode. Une entreprise préférera prendre son temps et pourra patienter au-delà de 6 mois afin de trouver le profil idéal.

Si vos compétences semblent décalées par rapport aux attentes des entreprises, réfléchissez à un plan de remise à niveau (formation, certification, MOOC, projets personnels).

En entretien, vous pourrez ainsi démontrer votre capacité à rester « up to date » (à la page), et ce, de façon autonome et responsable.

 

2.       Définissez votre projet professionnel

En se fondant sur le principe « ce qui se conçoit bien s’énonce clairement », il est essentiel de savoir exprimer lors d’un entretien de recrutement de façon synthétique, structurée et claire, ce que vous souhaitez faire. Les entreprises apprécient les personnes qui savent d’où elles viennent et où elles vont. Les indécis ne sont pas recrutés.

 

3.       Refaites votre CV

En 2015, le CV reste encore le mode de communication privilégié dans le cadre d’un recrutement, et ce, même en cas de cooptation.

Vous n’échapperez pas à l’obligation de rédiger votre CV, donc profitez-en pour dépoussiérer votre présentation. Cet exercice vous servira pour les entretiens de recrutement : plus vous aurez réfléchi à votre parcours, plus vous l’aurez intériorisé et serez apte à en faire une synthèse pertinente et séduisante.

La refonte d’un CV n’est jamais une perte de temps : les candidats qui maîtrisent leur parcours professionnel à l’oral sont beaucoup plus convaincants face aux recruteurs et aux opérationnels.

Toutes les entreprises ne permettent pas l’usage d’un profil Linkedin ou Viadeo en remplacement d’un CV. Cela changera certainement dans les années à venir. 

 

 

4.       Mettez à jour vos profils sur les réseaux sociaux

Il est désormais acquis pour les entreprises que les réseaux sociaux sont indispensables pour recruter. Dès lors, à l’heure de « l’hyper connexion » et de la transparence, faire l’impasse sur une présence sur Viadeo ou Linkedin peut être risqué. En effet, une personne qui recherche un poste, mais qui ne propose aucune information sur les réseaux sociaux peut inquiéter (à tort ou à raison n’est pas ici le propos) :

- Déphasage par rapport aux usages

- Réfractaire aux nouvelles technologies

- Introversion voire dissimulation

Aux États-Unis plus de 80% des entreprises recrutent via les réseaux sociaux.

Veillez à la cohérence entre les différents profils que vous utilisez, pour véhiculer un message clair et non dissonant.

Les réseaux sociaux sont utiles pour les démarches de moyens termes. Vous pouvez filtrer les contacts qui vous intéressent et qui peuvent vous offrir des opportunités en lien avec votre projet professionnel.

L’usage des réseaux sociaux professionnels doit s’entendre dans une démarche d’investissement. Concrètement : ils vous servent à communiquer et à construire votre « marque ». La tendance qui se dessine concernant le recrutement pour les années à venir est un renforcement du recours aux informations publiées par une personne.

Certains vantent même l’analyse prédictive à partir de ces différentes publications pour décider si un candidat sera adapté ou non à une entreprise.

Donc, pensez à soigner votre image et vos messages. Le web n’oublie rien.

Demandez des recommandations à des personnes dont l’avis peut être utile lors d’une prise de référence.

 

5.       Pensez aux jobboards

En fonction de votre situation, le recours aux sites tels que Monster, Cadremploi, Chooseyourboss, ... peut s’avérer intéressant. En effet, ces sites sont régulièrement utilisés par les entreprises car ils sont simples d’utilisation et proposent des candidatures de personnes en recherche active.

Soyez clair sur ce que vous recherchez et pensez à indiquer le type de société que vous recherchez, ainsi que la localisation. Cela vous évitera en grande majorité d’être appelé pour des postes inadaptés.

Evitez d’avoir des CV différents sur les jobboards que vous utilisez, car il n’est pas rare que les entreprises disposent d’abonnements multiples. Si les différences entre CV sont importantes (Ex. dates, expériences, compétences, types de postes recherchés, ...), cela génère des doutes et rend une candidature risquée. Les RH et les opérationnels sont allergiques aux doutes (ils ne profitent jamais aux candidats).

Définissez vos agents de recherche de postes : vous pouvez être exhaustif. 

 

6.       Entrainez-vous

Il est toujours dommage de passer à côté d’une opportunité à cause d’un entretien de recrutement raté. Chaque entretien est crucial et tous les interlocuteurs que vous rencontrerez ont leur importance dans le processus de décision.

Si l’on suit le principe que l’on n’a jamais la possibilité de faire deux fois une première bonne impression, il ressort qu’un entretien de recrutement bien préparé est nécessaire. Cela passe par un entrainement à l’oral, afin d’être à l’aise pour parler de son parcours et interagir avec des interlocuteurs variés et aux attentes différentes.

Faites attention aux dates, aux éléments techniques (outils, versions), et pensez à donner des exemples pour illustrer vos compétences.

Plus vous serez à l’aise à l’oral, plus vous séduirez vos interlocuteurs et ainsi vous augmenterez vos chances d’être embauché.

 

7.       Votre réseau doit être actif

50% des recrutements se font via la cooptation. C’est un mode de recrutement efficace et qui permet de profiter d’opportunités qui souvent ne sont pas encore publiées.

Donc, la rentrée doit être l’occasion de reprendre contact avec vos relations professionnelles, devant un café, lors d’un déjeuner, ..., et de leur faire part de votre projet professionnel et de recherche d’entreprise.

Cette démarche s’inscrit dans un timing de moyen terme mais offre généralement des options de postes auxquelles vous ne pourriez accéder directement. 

 

8.       Organisez-vous

Une recherche d’emploi demande un peu de travail :

- Gérez vos différentes versions de CV (courte, standard, spécifique pour un poste)

- Gérez votre liste de sites de jobboards et les CV associés

- Gérez systématiquement les agents de recherches de postes sur les tous les sites d’annonces dans votre domaine d’activité

- Gérez vos versions de fiches profils sur les réseaux sociaux

- Gérez vos réponses aux offres d’emplois (entreprise, date, type de CV adressé)

- Gérez vos entretiens : entreprise, date, CV adressé, interlocuteurs, postes visés, type de présentation réalisée (thématique, chronologique, conversationnelle)

- Gérez les statistiques (nombre de CV envoyés vs nombre d’entretiens ; nombre d’entretiens vs nombre de propositions reçues)

- Gérez les retours négatifs en demandant aux entreprises de clarifier leur décision (faites le avec le sourire car ces réponses vous permettront d’avancer et d’améliorer votre processus de recherche).

Une organisation claire permet d’accroitre votre efficacité en adaptant votre démarche en fonction des indicateurs de suivi et des retours qui vous sont faits par vos différents interlocuteurs.

 

9.       Vous n’êtes pas seul(e)

Quand vous avez un doute ou que vous vous interrogez sur un sujet, vous prenez votre smartphone ou votre ordinateur et en quelques clics vous allez sur le web.

Dans votre démarche, vous avez accès aux sites d’emploi qui vous donnerons des conseils. Vos collègues pourront vous aider également à y voir plus clair sur votre CV, votre présentation ou sur des opportunités potentielles.

Ne restez pas seul(e) dans votre coin. Si vous ne parvenez pas à organiser votre recherche, demandez de l’aide. 

 

10.   Votre état d’esprit doit être ouvert

La recherche d’une nouvelle opportunité prend du temps et beaucoup d’énergie. Voyez-la comme une course de fond qui impose de savoir gérer ses efforts.

Vous devrez faire preuve de patience et de persévérance. Gardez toujours à l’esprit l’impératif de conserver et de développer votre employabilité.

En début de carrière, avec un bac+5 en informatique, il est « assez » simple de trouver un emploi. Mais, plus vous avez d’expérience et plus vos responsabilités augmentent, plus le nombre de postes « intéressants » décroit. La concurrence augmente avec le temps et chaque cadre en informatique subit une transformation de son statut employable :

- de 1 à 5 ans d’expérience : ciblés par les ESN

- de 6 à 10 ans d’expérience : ciblés par les ESN et les clients finaux

- de 11 à 15 ans d’expérience : ciblés par les clients finaux et les ESN expertes et les Cabinets de conseils de haut niveau

- de 16 à 20 ans d’expérience : ciblés par les clients finaux, rarement par les ESN

- Plus de 20 ans d’expérience : ciblés par quelques clients finaux pour des postes de management. Développement des carrières d’indépendants et des créations d’entreprises IT / Conseils.

 

Actuellement, les entreprises sont confrontées à de nombreuses transitions et les profils recherchés sont ceux capables d’apporter de la fraicheur, une grande ouverture d’esprit, et la capacité à favoriser les changements (nouveaux business models, big data, digital, IoT, ...).

En conclusion, la rentrée est la période la plus propice pour opérer un changement d’entreprise. L’APEC estime que 2016 profitera aux cadres et donc à la population des informaticiens au sens large.

Mettez vous en action et donnez vous toutes les chances de trouver un poste qui vous plaise, dans une entreprise qui vous motive.

Y a plus qu’à… C’est à vous de jouer !


 

News associées :