Actualités
Femme sourire
18/11/2013

Management : De la vertu de l’exemplarité

Poncif ou banalité, parler d’exemplarité en ce qui concerne la posture d’un manager est souvent considéré avec ironie ou scepticisme. Pourtant, c’est le point de départ de toute action de management.

L’époque que nous vivons nous renvoie aux fondamentaux. Ainsi, la crise financière de 2008, le ralentissement de l’économie mondiale, l’explosion du nombre de plans sociaux, les réorganisations à marche forcée des entreprises, ..., imposent des contraintes innombrables sur les managers et leurs collaborateurs.

Depuis plus de 5 ans, les objectifs fixés aux salariés des entreprises privées et publiques sont de plus en plus élevés. S’il est nécessaire de prendre à bras le corps la transformation des organisations et de les amener à s’adapter aux exigences de notre époque, il est par contre plus difficile pour les salariés de maintenir un rythme de marathonien toute l’année.

Le manque de vision dans les entreprises produit un effet de flou, puis de perte de repères qui conduisent à ne plus comprendre pourquoi les taches quotidiennes et les projets doivent être réalisés.

Ce contexte de restructuration / réorganisation est notre quotidien et risque de perdurer encore 2 à 3 ans. Alors que peuvent faire les managers ?

Lorsque les moyens sont limités et que les objectifs sont élevés, les managers doivent pourtant conduire leurs équipes à s’engager et à maintenir la pression malgré les difficultés toujours croissantes.

Avant de définir un plan visant à motiver / mobiliser les troupes et d’essayer de l’appliquer point par point, il y a une dimension fondamentale qui ne doit pas être négligée : l’exemplarité.

Il est évident pour tout le monde que lorsqu’on en demande toujours plus aux salariés, il est impératif que les managers donnent l’exemple. Pourtant, sous la pression les managers peuvent perdre de vue cette nécessité.

De par sa position, le manager est extrêmement visible, chacun de ses faits et gestes sont décortiqués et induisent des comportements cohésifs, constructifs, de défense, d’agression ou de fuite.

Les managers qui maintiennent un haut niveau d’exemplarité susciteront davantage d’engagement de la part de leurs collaborateurs. Lors des phases d’accroissement de charges, ces mêmes managers obtiendront des concours plus naturels des membres de leurs équipes.

 

Exemplaire, oui, mais sur quoi ?

Les attentes concernant les managers sont simples, de pur bon sens, mais fondamentales :

  • Arriver à l’heure
  • Ne pas donner l’impression de compter ses heures
  • Dire bonjour et au-revoir
  • Respecter ses engagements et tenir sa parole
  • Pratiquer l’équité de traitement des membres de l’équipe
  • Etre transparent
  • Assumer ses responsabilités
  • Guider / Supporter / Défendre ses collaborateurs pendant les phases délicates
  • Reconnaitre la valeur et la récompenser
  • Savoir se remettre en question

L’exemplarité peut venir de principes moraux ou d’une visée utilitariste, mais chaque manager y est confronté et doit la conserver en tête quotidiennement dans l’affirmation de son leadership. C’est la base. Dans les périodes difficiles, se rappeler des principes fondamentaux peut s’avérer utile.

 


A LIRE AUSSI

 

News associées :