Actualités
Statistiques
27/11/2014

Conjoncture IT/IS : le dernier trimestre propice aux embauches sur le secteur informatique

Voilà une note positive dans un marché du travail où le taux de chômage ne fait que partir à la hausse : le secteur informatique se porte bien !

 

Sur ce dernier trimestre, selon une étude de l’APEC, 91% des entreprises de ce secteur envisagent de recruter soit + 7 points par rapport à la même période en 2013, ce qui confirme la tendance du 3ème trimestre 2014, au cours duquel 91% des entreprises avaient effectué un recrutement.

Cela place le secteur de l’informatique loin devant l’ensemble des secteurs dont les intentions d’embauche ne sont que de 51%.

 

Outre les intentions d’embauche, les volumes de recrutement envisagés sont également supérieurs à ceux de l’année dernière pour 48% des entreprises interrogées.

Les entreprises qui recrutent le plus de jeunes diplômés restent dans le secteur informatique puisque c’est le cas pour 47% des jeunes de la promotion 2013.

 

Le type de contrat est également plus souvent un CDI puisque 91% des jeunes de la filière informatique trouvent un poste à durée indéterminée, contre seulement 59% pour l’ensemble des disciplines. Le statut est celui de cadre pour 93% d’entre eux et le salaire médian est de 34.000€ (soit 16% de plus que sur les autres disciplines réunies).

 

Les jeunes diplômés « BAC +5 et plus » de la promotion 2013 ont le taux d’emploi le plus élevé, tous domaines confondus, avec un score à 85%. La conclusion qu’en tire l’APEC est la qualité des formations suivies qui permettent à nos jeunes ingénieurs d’être plus opérationnels, plus en lien avec la réalité des entreprises et par conséquent, mieux insérés dans la vie professionnelle. Les stages sont pour une bonne part dans la professionnalisation des jeunes diplômés car ils sont 90% à en avoir fait au moins 1 et 77% 2 et plus.

 

Avec ce niveau d’emploi au sortir des cursus informatiques, il est dommage de voir le nombre de jeunes suivre ces formation décroitre d’année en année. Le nombre de diplômés devient insuffisant au regard des besoins du marché. Les évolutions technologiques de ces dernières années vont accroitre le besoin de main d’œuvre qualifiée sur les systèmes d’information.  Il serait intéressant de s’intéresser plus en profondeur sur ce qui a entrainé cette désaffection pour les formations en informatique afin de pouvoir y remédier.